Symbologie

Le proverbe des Trois Singes de la Sagesse a été popularisé par la croyance Kōshin au Japon, mais semble provenir initialement de Chine. Bien que son interprétation soit sujette à débat, la philosophie des trois singes est similaire, en mon sens, à deux concepts importants dans le yoga : les yama "ahimsa" (non-violence) et "satya" (la vérité). Selon mon interprétation, "ne pas voir le mal" nous enseigne à voir et à accepter la réalité telle qu'elle est, non comme nous l'interprétons. "Ne pas dire le mal" nous enseigne à être raisonné dans nos propos pour qu'ils ne blessent et ne trompent pas autrui. "Ne pas entendre le mal" nous enseigne de ne pas mal-interpréter ce que nous entendons, de savoir faire preuve de discernement et de développer une pensée critique.

Je pense qu'il est tout aussi important d'incorporer ces concepts non seulement dans notre quotidien, mais également dans notre pratique du mouvement ; nous laissons-nous aveugler - et décourager - lorsque nous voyons d'autres pratiquants bouger leurs corps d'une manière qui ne nous est pas accessible ? Ou nous sentons-nous supérieurs lorsque nous pouvons faire des mouvements que les autres ne peuvent pas ? Quel langage utilisons-nous pour décrire notre corps et celui des autres ? Croyons-nous la première chose que nous entendons sur ce qui rend un mouvement "bon" ou "mauvais" ?

Monkeys are also associated with agility, natural movement, suppleness and playfulness. Adding the term "wise" made me think of the notion of knowledge, research and care ; I believe that if we move wisely, meaning progressively, with compassion, understanding and attention, we can develop a movement practice that respects our bodies and serves us well, physically and mentally.

movement classes
La dimension personnelle

Depuis bien avant ma naissance, mon père gardait une petite statue des Trois Singes de la Sagesse. Elle était disposée sur une étagère pendant bien des années, avant que la petite fille que j'étais décide égoïstement de l'avoir pour elle tout seule et de l'emmener dans sa chambre - je ne me souviens même pas si j'ai demandé la permission. En ce temps-là, même si je ne connaissais pas de la signification de cette statue, je l'aimais quand même beaucoup. Quand j'ai déménagé de chez mes parents, je l'ai emportée avec moi et elle m'a toujours suivit depuis - la voici en vedette dans la photo ci-dessus, également visible en arrière-plan dans mes vidéos Instagram et dans le Studio Virtuel.

Tôt pendant l'adolescence, j'ai commencé à développer une fascination pour l'art et la culture Japonaise, ce qui a ensuite déclenché un plus grand intérêt pour le bouddhisme et les philosophies orientales - c'est ce qui m'a finalement dirigé vers le yoga. C'est en 2019, seulement quelques mois après ma formation de professeure de yoga, que j'ai déménagé à Kyoto pendant un an et eu la chance de pouvoir y enseigner dans différents studios de yoga. Au cours de cette année, ma pratique et mon enseignement ont fondamentalement changés ; j'ai découvert le travail de nombreux éducateurs en mouvement qui remettaient en question les croyances communes sur le yoga et le mouvement en général, ce qui m'a fait questionner mes valeurs, ma notion de "bon" et "mauvais" et m'a fait réfléchir sur ce que je souhaitais vraiment enseigner et véhiculer. Ainsi, j'ai troqué le label de "professeure de yoga" pour celui de "professeure de mouvement". Même si j'ai nommé mon site "threewisemonkeys.club" avant de déménager au Japon, sa signification a prit une ampleur plus importante après mon expérience là-bas ; avec mon intérêt croissant pour les neurosciences et les mouvements plus exploratoires, intuitifs et ludiques, Three Wise Monkeys ne peut mieux résumer les fondements de mon enseignement.

J'ai pris la photo qui se situe sur ma page d'accueil lorsque j'ai visité le temple des Trois Singes de la Sagesse à Kyoto. Drôle de coïncidence, non ?